Serinus burtoni   

IBC-Link   Chanson   IUCN-Redlist   Birdlife-Link

Serin de Burton

Crithagra burtoni (Serinus burtoni)

Distribution géographique et biotope

Outre la forme nominale Crithagra burtoni burtoni, trois sous-espèces sont décrites. Le Serin de Burton est une espèce de Crithagra qui diffère des oiseaux les plus connus du genre Crithagra non seulement par la grandeur du bec mais aussi par la taille et la couleur. Le risque de confusion avec d’autres espèces de Crithagra semble pour cette raison réduit. On observe C. burtoni burtoni au Cameroun et à l’est du Nigeria; C. b. tanganjicea vit à l’est du Zaïre, en Ouganda et dans certaines parties de l’Angola. C. b. kilimensis se retrouve au sud-ouest du Kenya et au nord de la Tanzanie. C. b. albifrons a son territoire naturel au centre du Kenya. Le Serin de Burton vit à l’ouest et à l’est de l’Afrique et particulièrement sur les hauts-plateaux et les montagnes jusqu’à 3000 mètres. Même au-delà de la limite des arbres. En raison du territoire de dispersion énorme et des délimitations naturelles dans cette région, les différences entre les sous-espèces sont grandes.

Taille: 16 à 18 cm
La taille varie, selon les sous-espèces, entre 16 et 18 cm. C. b. tanganjicea est le plus grand des serins à gros bec.

Dimorphisme sexuel et sous-espèces

Il n’y a que très peu d’articles sur le serin à gros bec ou Burtoni. On y écrit que les sexes sont semblables au niveau couleur et dessin avec la possibilité que le mâle soit de couleur plus intense. C. b. kilimensis n’a pas de blanc sur le front. C. b. tanganjicea a la tête, le manteau et la poitrine presque noirs, un cercle oculaire clair et quelques taches claires sous les yeux et aux commissures du bec. On compte tantôt le Crithagra (b.) melanochroa parmi les serins à gros bec, tantôt comme une espèce à part.

Particularités

On nourrit les serins à gros bec avec un mélange de graines un peu plus grossier, comme p.ex. ce que l’on a l’habitude de donner aux chardonnerets de Sibérie. Il mange de la pâtée, des baies, des fruits et des insectes. L’oiseau ne semble pas spécialement avoir besoin de chaleur, y compris dans sa région naturelle d’origine. Aucune publication ne mentionne que le serin à gros bec serait agressif vis-à-vis d’autres oiseaux. On n’attache pas de valeur particulière au chant de serin de Burton.

(26-10-2019)

backgroundmainround_20101208_1409491551.jpg

Login

Online Gebruikers

 
 

Serinus-Society is using cookies for a better working website, and to analyze the visits on the website.