Serinus citrinelloides  

IBC-Link   Chanson   IUCN-Redlist   Birdlife-Link

Venturon Africain

Crithagra citrinelloides (Serinus citrinelloides)

Distribution géographique et biotope

Crithagra citrinelloides, le Serin d’Abyssinie, a deux biotopes distincts à l’est de l’Afrique: les hauts-plateaux de l’Ethiopie Centrale et l’Erythrée et le sud et sud-ouest du Kenya. Les opinions divergent quant à la présence du Serin d’Abyssinie au sud du Soudan. Cette espèce de Crithagra vit dans les régions humides qui sont couvertes ça et là d’arbres et de buissons et où poussent beaucoup de plantes herbacées. Les oiseaux ont des migrations irrégulières déterminées par le début de la saison des pluies dont elles dépendent. On a observé que le Serin d’Abyssinie se nourrit dans la nature de graines prises sur des épis porteurs de graines et de bourgeons (chardons, amarantes, tournesols et autres). On mentionne de plus qu’ils attrapent des fourmis ailées et d’autres insectes, qu’ils picorent des bourgeons de feuilles et mangent des fruits. On trouve les nids tout au long de l’année ; la saison de reproduction varie de région à région.

Taille12 cm.

Dimorphisme sexuel et sous-espèces:

On distingue le mâle de la femelle à l’intensité plus noire du masque. On décrit deux sous-espèces: Crithagra citrinelloides citrinelloides que l’on rencontre sur les hauts-plateaux de l’Ethiopie Centrale. Crithagra citrinelloides kikuyuensis se rencontre au sud-est du Kenya. Chez Crithagra citrinelloides kikuyuensis, le masque noir est d’une couleur plus profonde, plus accentuée et il présente en outre des stries sourcilières jaunes. On peut confondre le serin d’Abyssinie avec le Crithagra hyposticta (Serin est-africain), le Crithagra frontalis (Serin à diadème) et le Crithagra koliensis (Serin de Koli). Pour ce qui est des serins africains à masque noir ou gris-noir et bec pointu, la confusion règne. Dans le livre populaire «Finches & Sparrows» tout comme dans d’autres manuels, on cite parmi les Crithagra citrinelloides des sous-espèces qui sont désignées plus loin comme une espèce à part entière, cf. la Checklist de F. Clements. Dans la taxonomie, on est confronté à des différences régionales de couleur et de dessin des espèces et des différences chez mâles et femelles en plumage de repos et de parade. Fry & Keith (2004) considèrent C. citrinelloides et C. hyposticta comme deux espèces différentes du fait que chez C. citrinelloides il existe des différences de sexe marquées, qui n’apparaîtraient pas chez C. hyposticta. Ils considèrent aussi le Serin à diadème comme une espèce à part sur base entre autres du dessin de la tête. Il semble que les espèces concernées ici se présentent dans des biotopes relativement différents. On constate qu’il n’y a pas d’hybridation entre espèces dans les régions de distribution qui se chevauchent. Les mâles de C. citrinelloides et C. hyposticta ont été observés en plein chant dans la même région. On a signalé qu’il existe des différences de chant chez les mâles de ces espèces de Crithagra. Crithagra koliensis (Serin de Koli) vit dans un milieu spécifique de marais couverts de roseaux papyrus.

Particularités:

Les différences entre le Serin d’Abyssinie (Crithagra citrinelloides) et le Serin est-africain plus pâle (C. hyposticta) – qui présente moins de dessin à la tête – sur base des oiseaux présents actuellement en Europe ne sont pas toujours très évidentes. Le diamètre de bague recommandé est de 2.7 mm.

(26-10-2019)

backgroundmainround_20101208_1409491551.jpg

Login

Online Gebruikers

 
 

Serinus-Society is using cookies for a better working website, and to analyze the visits on the website.