Serinus hypostictus  

IBC-Link   Chanson   IUCN-Redlist   Birdlife-Link

Venturon africain, Serin d’Abyssinie, Venturon d’Abyssinie

Crithagra hyposticta (Serinus hypostictus) 

Distribution géographique et biotope

Le Venturon africain se rencontre dans les parties orientales de l’Afriqueau sud du Kenya, en Tanzanie, au Soudan, au Malawi et dans le nord du Mozambique. Ce sont des oiseaux très courants qui vivent en territoires ouverts. Souvent sur les hauts-plateaux. On signale que le Venturon africain aime bien séjourner dans les territoires où il pleut beaucoup et où l’eau est abondante. Il cherche sa nourriture au sol et dans les inflorescences à graines des astéracées comme le bidens (Bidens subspecies), les cirses et chardons et les tournesols, tout comme le font les chardonnerets. Pour cette raison et parce que le Venturon africain, tout comme le chardonneret, possède un fin bec pointu, la littérature semble supposer qu’il y a une relation de parenté entre le Crithagra hypostictaCrithagra citrinelloides et le Carduelis carduelis.

Taille11-12 cm.

Dimorphisme sexuel et sous-espèces

C’est à l’apparence extérieure que l’on peut déterminer le sexe d’oiseaux adultes chez les Venturons africains purs appartenant à la même (sous-)espèce. Pour cela, il est conseillé de prendre l’oiseau en mains et de prêter attention au masque gris-noir. Chez les mâles, ce masque est un peu plus étendu et de couleur plus profonde que chez les femelles. Il est important de regarder le masque en-dessous du bec. Chez le mâle, ce masque est entièrement présent. Chez la femelle, il est interrompu : vous voyez sous le bec un fin trait. Le mâle, surtout à l’époque de la reproduction, est de couleur jaune-vert plus profonde que la femelle qui, elle, laisse transparaître sur le haut de la poitrine plus de rayures. Dans les mises à jour de James F. Clements de décembre 2010, on distingue deux sous-espèces de Venturon africain :
Crithagra hyposticta hyposticta : sud-est du Kenya, Tanzanie jusqu’au Malawi (forme nominale)
Crithagra hyposticta brittoni : Soudan du sud,, Kenya de l’ouest (couleur du masque moins marquée)
Dans ‘Finches & Sparrows’ (P. Clement, A. Harris et J. Davis, 1999), on cite le Crithagra citrinelloides avec un grand nombre de sous-espèces qui, selon quelques ornithologues, pourront être considérées
 plus tard comme des espèces indépendantes. A celles-ci appartiennent selon ces points de vue Crithagra frontalis et Crithagra hypostictus. C’est un fait que reconnaître distinctement C. citrinelloidesC. frontalis et C. hyposticta prête à confusion vu les nombreuses formes intermédiaires qui sont apparues aussi bien dans la nature que dans l’élevage en volière.

Particularités

Pour des oiseaux appartenant au genre Crithagra, les Venturons africains et leurs cousins apparentés divergent en quelques points des autres espèces de Crithagra. Nous pointons ici le fin bec assez pointu, le bec qui change de couleur à l’époque de la reproduction et les jeunes au nid dont le bec est particulièrement coloré à l’intérieur. Le Serin d’Abyssinie fait entendre un chant de 3-4 notes. Le doux chant de gazouillis fait penser à celui du chardonneret européen. On le nourrira avec un mélange de graines pour tarins et chardonnerets avec un supplément de fines semences de graminées, de pâtée aux œufs, des vers de farine er des pinkies (surgelés). Il se prête à l’élevage à différents moments de l’année. De même, la mue a lieu plusieurs fois par an et consiste alors au remplacement de quelques plumes. Si les oiseaux ont des jeunes à ce moment, les parents n’interrompent pas le nourrissage de leurs jeunes. Il est vraisemblable que, dans le passé, ce sont surtout des Venturons africains qui ont été importés comme Serins d’Abyssinie. C’est pourquoi, on peut s’attendre à ce que la grande majorité du cheptel actuel d’oiseaux dans les volières européennes se compose en fait de cette sous-espèce de Crithagra citrinelloides d’alors.

(19-12-2012)

 
 

Serinus-Society is using cookies for a better working website, and to analyze the visits on the website.